Mario V. Petrone, expert en science du bâtiment

 

Nos connaissances en regard de l'étanchéité à l'air de l'enveloppe du bâtiment sont mises à contribution depuis 1982. À cette époque au CNRC le terme utilisé concernant l’étanchéité à l’air était le pare-vent. Étant en désaccord avec ce terme Mario V. Petrone proposa PARE-AIR, en mentionnant que la fonction servait à arrêter l’air qui arrive de l’extérieur par les vents et aussi l’air qui veut sortir vers l’extérieur propulsé par la pression créée par les systèmes de ventilation ou effet de cheminée. Ainsi est né le mot pare-air, maintenant utilisé de façon courante dans la construction.

Recherches et publications scientifiques en enveloppe de bâtiment depuis 1982.

 

RECHERCHE EN SCIENCE DU BÂTIMENT
RECHERCHE EN PAYSAGE

Toiture-écran pare-pluie à pression équilibrée,(travail de recherche en cour)

 

En 1994, il est choisi comme expert en enveloppe de bâtiment pour la réalisation des détails du "Clos St-André, condominiums à Montréal" des architectes Béique, Thuot. Lauréat du concours lancé par la SCHL pour la construction d'une résidence multifamiliale atteignant le plus haut taux de performance énergétique au Canada.

 

En 1995, il publie une étude pour la SCHL qui s'intitule «Pare-air rigide», contenant les résultats de ses recherches en enveloppe du bâtiment.

 

En 1999, il signe en collaboration avec monsieur Armand Patenaude, ing.,  une publication pour la SCHL qui s'intitule «Conception de joints durables entre les murs et les fenêtres».

 

2013 à 2018

La recherche vise à identifier et à étudier le comportement de certaines plantes indigènes pouvant évoluer efficacement sur des toits jardins non irrigués en été et ayant un environnement extrême en hiver, c’est-à-dire une température de -20°C en dessous et au-dessus du substrat tel qu’observé sur cette pergola. Pendant la période estivale, aucun arrosage n’est fait mise à part les quelques semaines suivant la plantation afin de permettre une implantation adéquate.

CRÉDIT PHOTO ANDRÉ MATHIEU,